Le mensonge politico-médical

Publié le par Camille

Le mensonge politico-médical

On nous dit tous les jours que la médecine progresse constamment dans sa lutte contre le cancer. C’est un mensonge absolu. Bien entendu, je ne sors pas cela de mon chapeau. Et comme toujours lorsque j’apporte à mes lecteurs des informations « intempestives », je m’appuie sur un livre rédigé par un spécialiste ultra compétent en la matière, un vrai chercheur sortant des sentiers battus. Mais le plus souvent, mes contradicteurs n’en tiennent pas compte. C’est normal ; ils ne lisent rien. En ce qui me concerne, je lis deux ou trois livres par semaine sur les sujets les plus divers, mais qui ont tous un point commun : ils concernent l’avenir de notre civilisation, donc la POLITIQUE, au sens le plus profond du terme.

En l’occurrence, je puise mes informations dans un ouvrage que je vous recommande : « Cancers questions et réponses en "l’état actuel de la science" » par le Dr Philippe Lagarde (Guy Trédaniel Éditeur). Le Dr Lagarde dirige un centre de traitements oncologiques installé en République de Saint-Marin (première Constitution républicaine d’Europe datant du XIe siècle), à l’est de Florence.

Le Dr Lagarde consacre son premier chapitre à établir un bilan objectif de la bataille contre le cancer, et celui-ci est désastreux. Il dénonce les fanfaronnades des mandarins, les truquages de statistiques et les mensonges relayés par des médias sous influence. J’y ajoute pour ma part la duplicité du pouvoir politique, qui a depuis longtemps abandonné ses responsabilités dans les mains de la nomenklatura médicaliste qui fait la pluie et le beau temps au Ministère de la Maladie.

Philippe Lagarde nous donne les vrais chiffres du bilan effrayant concernant la France (statistiques de l’année 2000). Par exemple, chez l’homme : 40 000 cancers de la prostate, 18 000 décès. 35 000 cancers du poumon, 33 000 décès. 23 000 cancers colorectaux, 11 000 décès… Chez la femme : 42 800 cancers du sein, 22 000 décès. 37 000 cancers colorectaux, 18 000 décès. 23 000 cancers du poumon, 19 000 décès. Nous sommes loin des statistiques rassurantes claironnées dans les médias. Mais le peuple français est victime de la propagande malhonnête diffusée à longueur d’antenne pour le diriger pieds et poings liés vers les usines de la maladie.

J’exagère ? Eh bien voici un exemple dont je fais juges tous les médecins qui nous lisent, et que je présume honnêtes. Le 1er avril, j’entends à la radio un message destiné aux femmes et concernant l’ostéoporose, qui apparaît souvent après la ménopause. Il leur est dit que l’un des symptômes alarmants est le tassement du squelette. Et le message se termine par ce conseil : "Si votre taille diminue, parlez-en à votre médecin." L’auditrice inquiète se mesure aussitôt, s’aperçoit avec effroi que sa taille n’est plus celle de sa carte d’identité et, stressée, se précipite chez le docteur. Car on s’est bien gardé de lui dire que, à partir de trente ans, notre taille à tous diminue naturellement de 1 cm tous les 10 ans. Combien le savent ? Nos présidentiables chantent de jolis couplets sur la réduction de la dette publique. Mais lequel vous dira que sa principale cause en est la boulimie de la Sécurité Sociale, directement causée par la propagande médicaliste ? La France est malade de sa médecine.

Pierre LANCE http://www.les4verites.com/Le-mensonge-politico-medical-1465.html

 

 

Publié dans SCANDALES SANITARES

Commenter cet article

cause de mauvaise haleine 17/02/2015 06:32

Thanks a bunch for sharing this with all of us you actually recognize what you're talking about! Bookmarked. Please also discuss with my web site =). We may have a hyperlink change arrangement between us!

langue blanche que faire 17/02/2015 06:32

It is best to participate in a contest for among the best blogs on the web. I will recommend this website!