Le changement climatique pourrait déplacer 125 millions de personnes en Asie du Sud

Publié le par Camille

Le changement climatique pourrait déplacer 125 millions de personnes en Asie du Sud


Selon un rapport de Greenpeace publié le 25 mars, le changement climatique pourrait entraîner le déplacement de 125 millions de personnes en Asie du Sud d'ici la fin du siècle, si l'augmentation globale des températures moyennes devait augmenter entre 4 et 5°C.

D'après Greenpeace, si les émissions mondiales de gaz à effet de serre augmentent de manière incontrôlée, les températures pourraient croître entre 4 et 5°C, provoquant une augmentation du niveau des mers, des sécheresses et une diminution de l'approvisionnement en eau, des perturbations de la saison des moussons. Ce nouveau rapport nous donne une idée plus précise encore des désastres humanitaires auxquels nous devrons faire face si nous n'écoutons pas les experts et si nous ne réduisons pas nos émissions de gaz à effet de serre de manière drastique, déclare Karine Gavand, chargée de campagne climat à Greenpeace.

Le rapport ''L'alerte bleue – Les migrants du climat en Asie du Sud Est : estimations et solutions'' a été rédigé par le docteur Sudhir Chella Rajan, expert sur le climat et professeur de sciences humaines et sociales à l'Indian Institute of Techology de Madras, en Inde. Il a été publié quelques jours avant que les gouvernements se réunissent fin mars à Bangkok, en Thaïlande, pour un nouveau round de négociations internationales sur le climat. La semaine prochaine, à Bangkok, se tiendra la première rencontre internationale depuis Bali. Et malheureusement, rien n'indique que les gouvernements ont saisi l'urgence de la situation et le prix humain potentiel de leur inaction, indique Karine Gavand.

R. BOUGHRIET

Commenter cet article