voir la video "c'est édifiant"

Publié le par Camille



http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_article=2938&date=2008-05-30


 
Du poisson au mercure, du riz OGM, de la mozzarella à la dioxine, du fromage de chèvre aux salmonelles et de la mayonnaise à l’huile de vidange… Ce menu de rêve, arrêté aux frontières depuis le début de l’année, a été publié par la Direction générale de la santé et de la consommation de l’Union européenne. 

On connaissait les steaks contaminés par la bactérie Escherichia coli ou les huiles de vidange dans l’huile de tournesol… Pour autant, depuis le début de l’année, une dizaine d’alertes sanitaires auraient été recensées dans le pays par la Direction générale de la santé européenne, sans que les citoyens en soient informés.

Des saucisses chinoises contenant des antibiotiques aux amandes américaines infectées par des bactéries aflatoxines : autant de produits retirés du marché après avoir fait l’objet d’un signalement entre l’Union européenne et les différents Etats membres. Mais pourquoi une telle discrétion ?

Depuis les années 2000, les alertes sanitaires, qui concernent en premier lieu les crustacés (20 % des alertes), devant les viandes (12 %) et les céréales (11 %), ont fortement augmenté. Ce constat est à l’origine de la mise en place d’un système d’alerte à l’échelle de l’Union européenne.

Mais qu’ils se déroulent en amont ou en aval, comment se font les contrôles en France ? Et que penser de la proposition de la Commission européenne de rétablir l’importation en Europe des poulets décontaminés au clore ?

Sujet controversé, cette proposition, si elle était acceptée par les gouvernements de l’Union européenne, entraînerait le retour dans les rayons, après onze ans d’interdiction, des poulets américains trempés dans une solution antimicrobienne, juste avant la consommation, pour tuer ou au moins réduire le nombre de bactéries.

Publié dans VIDEO A VOIR

Commenter cet article