Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Huile de moteur dans les produits de supermarchés

Publié le par Camille

URGENT, A DIFFUSER : Huile de moteur dans les produits de supermarchés

C'est une information d'IMPORTANCE à diffuser (sur vos blogs, forums, connaissances etc.) très vite.


Paternité Gilles Chirolleu
(oui oui la photo
est un peu exagérée,
c'est fait exprès ;) )

En résumé : Ceux qui ne mangent pas bio (et encore) et qui vivent en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Italie, à Malte, en Grèce et en Espagne, ont probablement consommé, et consomment encore, de l'huile de moteur ukrainienne ! Ce en toute connaissance des industriels... des autorités de ces Pays... et de l'Union Européene. Mieux, cette dernière a, pour l'occasion, autorisé la vente de tous les aliments contenant moins de 10% d'huile de tournesol frelatée  (en prenant tooooutes les précautions pour garantir la sécurité du consommateur évidemment). Ben voyons  !!

Vous imaginez sans peine le précédent que cela créé. Et ce pour tous les pays européens.

Mais je me demande sérieusement de qui on se f.. et combien de temps vont durer leur conn...

L'huile frelatée pas chère ça arrange tout le monde (enfin sauf le con... sommateur).  Et si le seul prix a payer c'est de vendre quand même les produits en diluant un peu plus la sauce, je vois pas pourquoi on se priverai de ces économies ? D'ailleurs ce n'est pas un cas isolé, en avril
La libre annonçait que "les carabiniers ont arrêté vingt-cinq personnes soupçonnées d'avoir mis sur le marché italien sous l'appellation d'"huile d'olive extra-vierge" de l'huile végétale frelatée, dont ils ont saisi 25000 litres, a annoncé un responsable."

Donc en fait, on en mange certainement depuis un petit temps de l'huile de moteur. Mais
rassurons nous : "des publications de 2002 ont montré qu'on trouvait des traces d'hydrocarbures dans de nombreux aliments ou matières premières et provenant en partie de l'aliment lui-même mais aussi de contaminations atmosphériques. Les seuils trouvés sont parfois nettement plus élevés que les seuils consentis par la commission européenne".

Ah bah oui c'est sûr ça rassure tout de suite. Vous savez sans doute que nous aimerions simplement ne pas être pris pour des poubelles à déchets toxiques, aussi limitée et acceptable que soient cette toxicité  !?

Le pire c'est que c'est pas fini... Vous êtes peut-être déjà au courant ? Si c'est le cas vous avez de la chance et vous avez de saines lectures :-D car... personne n'en parle. L'affaire a été révélée il y a plus d'un mois par le Canard Enchaîné et, si l'info a été reprise à ce moment là, depuis, plus rien. Au jour d'aujourd'hui, dans Google actus par exemple, on trouve seulement quelques sites d'info alternative ainsi que Le Point (voir ci-dessous). Silence TOTAL et assourdissant des médias. En avez vous entendu parler à la TV, radio ou la presse ? La Belgique n'étant pas concernée (a priori), il est plus "normal", à l'extrême rigueur, que l'on n'en parle pas ou discrètement, mais en France ?

Ah ça c'est le pompon ! Faut pas faire de vagues c'est ça ?
D'après Indymedia "le Canard Enchaîné a ensuite publié des notes internes de l'ANIA (Association Nationale des Industries Alimentaires), qui montrent l'envers du décor, comment les industriels vivent la crise, en chiant dans leur froc [sic] et priant que l'info ne soit pas reprise et que le temps efface rapidement cette histoire."

Ils veulent jouer avec nous, on va jouer avec eux. Après tout un Buzz ça peut le faire (souvenez vous du
Purin d'ortie et du Monde selon Monsanto). Comment qu'ils disaient déjà ? Don't hate the media, be the media. Diffusez, diffusez, parlez-en autour de vous. Quand beaucoup de gens seront au courant les médias seront bien obligés d'en parler (il en va de leur crédibilité), puis les autorités de s'expliquer (IDEM) !! Quant à l'image des agroindustriels en question, on s'en tape !

Les sociétés (et toutes leurs marques et sous-marques) concernées selon Le Canard enchaîné,  sont "Saupiquet, Unilever (propri��taire de Knorr, Magnum, Fruit d'Or, Miko, Planta Fin, Amora…) mais également Carrefour Promodès et Auchan. Ainsi, on peut trouver cette huile de moteur dans des batonnets de Surimi, du cèleri rémoulade, de la soupe de poisson en conserve, du poisson pané, des paupiettes de veau, du thon et des sardines à l'huile, mais aussi dans la pâte à tartiner chocolatée, le blé pour petit déj', les gauffrettes à la confiture, les barres céréalières et sucrées pour les enfants, les cookies et bien sur la mayonnaise, le tarama, la sauce béarnaise et enfin de la sauce vinaigrette." 150 à 200 références sont concernées. Impossible de savoir avec précision lesquelles !!

Bon appétit ! Les consommateurs bio et boycotteurs des grandes surfaces peuvent se réjouir de leur choix ! Vous savez ce qui vous restent à faire pour les autres.

Merci de diffuser l'extrait ci-dessous du Canard Enchaîné, publié par Claire et Greg du
Plancher des Vaches

Achetées en Ukraine, 40000 tonnes d’huile de tournesol coupée au lubrifiant pour moteur ont été distribuées en Europe. Et les produits concernés n’ont pas du tous disparu des rayons français.

Depuis le 5 mai, de mayonnaise, des plats cuisinés, de la vinaigrette industrielle, des conserves à l’huile, etc… préparées avec de l’huile de moteur sont en vente dans les grandes surfaces. Et ce avec la bénédiction des pouvoirs publics et de la Commission européenne. Bien sur, le consommateur n’a pas été informé…

Officiellement, tout commence le 21 avril dernier, quand le groupe Saipol, numéro un français de la transformation des oléagineux et accessoirement propriétaire de Lesieur, prévient la Répression des Fraudes que son usine de Sète, où est raffinée de l’huile de tournesol brute, il y a un sérieux pépin. Une grosse rasade d’huile achetée en Ukraine est farcie à l’”huile de moteur“, huile minérale dérivée d’hydrocarbure. Et pas qu’un peu : d’après nos informations, sur 2800 tonnes d’huile apparemment irréprochable, livrées en France, 19 tonnes auraient mieux fait d’aller graisser des rouages et des pistons que des gosiers. Deux jours plus tard, la France informe officiellement ses voisins européens : cette cargaison fait partie d’un énorme lot de 40000 tonnes, qui a atterri non seulement en France, mais aussi aux Pays-Bas, en Italie et en Espagne. Et c’est tout le lot qui a été trafiqué ! De quoi, pour les escrocs, se faire du beurre : sachant que la tonne d’huile de tournesol brute est vendue 1800 euros et que d’après les confidences d’un fonctionnaire de la Commission européenne, ce sont en tout pas moins de 280 tonnes d’huile de moteur qui ont été introduites en douce dans les containers, les margoulins d’Ukraine ont empoché un bénéfice de 504000 dollars (moins ce qu’ils ont déboursé pour l’huile bidon, certes, mais celle ci coûte des clopinettes).

A partir du 26 avril, la Commission européenne et la répression des fraudes rendent publique l’alerte. Officiellement, l’huile de tournesol frelatée mise en bouteilles et les plats préparés à partir de cette mixture ont tous été retirés des rayons et “n’ont pas atteint le consommateur“. Fort bien, mais, au fait combien de lots ont été retirés en tout ? Questionnée par “Le Canard”, la DGGCRF, autrement dit, la Répression des fraudes, explique que “compte tenu du nombre d’entreprises concernées, il est impossible d’en connaître le nombre exact“. Chez Carrefour Promodès, enseigne qui possède la moité des grandes surfaces alimentaires en France, on admet du bout des lèvres avoir retiré pas moins de… 200 produits concernés !

Bref, tout baigne. Sauf qu’il reste un léger problème : Saipol, la maison mère de Lesieur (laquelle marque a fait répondre au Canard par son agence de com’ qu’elle n’était “en rien concernée“), a reçu sa cargaison d’huile frelatée fin février. Et n’y a vu que du feu. Jusqu’à ce qu’un mois plus tard un industriel du nord de l’Europe, destinataire du même lot, l��informe après analyse que quelque chose clochait dans l’huile de tournesol ukrainienne . Et ce n’est qu’un mois plus tard que Lesieur a enfin sonné l’alerte auprès de la Répression de fraudes. La question qui se pose est cruciale : combien de produits assaisonnés à l’huile frelatée ont été conditionnés et commercialisés entre-temps ? Saipol reconnait avoir raffiné l’huile en question pour la vendre ensuite à une trentaine de clients de l’industrie agroalimentaire1 , dont il refuse de citer les noms. Mystère et salade verte. […]

Mais il y a plus sérieux : contrairement à ce qu’ont d’abord assuré la Commission européenne et les pouvoirs publiques français, tous les produits additionnés d’huile contaminés n’ont pas été retirés des rayons. En effet, le 2 mai, la Commission européenne s’est fendue en catimini d’une recommandation autorisant la vente de tous les aliments contenant moins de 10% d’huile de tournesol frelatée. […]

Comme l’admet la DGCCRF dans une note adressée au Canard, le 7 mai, “en l’absence de toxicité aiguë”, tant pis pour les mayonnaises et autres petits plats déjà vendus. “Aucun rappel” n’a été effectué .[…]

[Le Canard enchainé, 14 mai 2008]

http://raffa.grandmenage.info/post/2008/06/19/URGENT-A-DIFFUSER-%3A-Huile-de-moteur-dans-les-produist-de-supermarches

Raffa ::: Le Grand Ménage :::

Je vous recommande d'aller voir ce blog

Publié dans MANIPULATIONS

Commenter cet article

bain de bouche mauvaise haleine 17/02/2015 05:40

Hi, Neat post. There's a problem with your site in internet explorer, would check this… IE still is the market leader and a large portion of people will miss your fantastic writing due to this problem.

comment soigner psoriasis 17/02/2015 05:40

I loved as much as you will receive carried out right here. The sketch is attractive, your authored material stylish. nonetheless, you command get got an shakiness over that you wish be delivering the following. unwell unquestionably come more formerly again since exactly the same nearly very often inside case you shield this hike.

La bernache 10/08/2008 17:27

Bonjour Camille - Je débarque , toujours au hasard au cours de mes pérégrinations bloguienne (j'ai 4 ans de blogging derrière moi,donc une expèrience ) J'ai trouvé ton blog plus qu'intêressant ! et voilà que j'apprends qu'on t'interdit de le continuer ? Non mais je rêve !!! IL N 'Y A PAS DE PLAGIAT DES L' INSTANT QUE TU CITES LE NOM DES AUTEURS EN BAS DES ARTICLES !! C'est au contraire un Référencement dont ils profitent ! c'est du "donnant-donnant" en quelque sorte - Le Web est fait pour ces partages ! j'ai l'impression que là tu t'es fait avoir ! Tu n'as pas à fermer ton blog !!! je suis choquée de cette censure illégale qu'on cherche à t'imposer sur Over-blog - Pour les images , photos , reproductions d'artistes également , tu cites les noms - Je t'ai pris la photo du vent solaire - je te place dans mes liens afin de permettre à tutti de te lire et donc d'apprendre : ce qui est la vocation de l'Internet !!! M....! à toute censure d'où qu'elle vienne ! On est pas en Chine sur Over-blog je pense ?!!! Amicalement contrariée .

Camille 12/11/2009 09:42


merci beaucoup


camille 04/08/2008 10:30

merci à tous d'être si conscients de tous ces évènements scandanleux qui se succedent, peu de personnes ni pretes attention "heureusement tout de même " certains y sont de plus en plus sensibles mais est ce suffisant pour faire changer les choses? "c'est le pot terre contre le pot de fer". Cependant ne perdons pas espoir, et vous remercie de vos commentaires très enrichissants merci pour les liens.
bien à vous

Joinneau-Choubrac 24/07/2008 00:56

On a fait un tour sur http://scandaledusiecle.canalblog.com
c'est un blog assez complet sur l'affaire lesieur, vous y trouverez les liens vers la doc officielle et vous saurez pourquoi les médias étouffent l'affaire !
C'est édifiant !
Vous y apprendrez, en épluchant le rapport de l'AFSSA que la DJA est atteinte et même légèrement dépassée pour l'enfant de 3 ans et
plus.Que dire alors des moins de 3 ans et des femmes enceintes, a fortiori lorsque le foetus fait moins de 1 kg, c'est à dire dans les premiers mois de la grossesse ? ? :-(
C'est ce qui a motivé notre réaction. C'est vraiment le scandale du siècle, la vache folle ou le sang contaminé, a côté c'était rien.

Et tout le monde est fautif:

Lesieur n'a pas testé son huile avant de la revendre,du 23 février au 7 avril,

Lesieur a attendu deux semaines pour informer la DGCCRF, une fois la fraude avérée.

Les pouvoirs publics n'ont pas tenus compte de la toxicité pour les
enfants à naître et de moins de 3 ans, avant d'autoriser la vente des lots contaminés.

Les médias n'ont rien cherché à savoir. Ils se taisent. :siffle:

Si le lien ne marche pas ou si le serveur est saturé, essayez voir les liens suivants : http://scandaledusiecle.over-blog.com/
ou http://scandaledusiecle.blog.fr/
Ou encore http://fr.wikipedia.org/wiki/Lesieur_%28huile%29