Chemtrails

Publié le par Camille

Chemtrails


Regardez dans le ciel!





Avez-vous déjà entendu ce mot? "Chemtrails"?


Il est dérivé du terme anglophone "Contrails" (condensation trails - traces de condensations) qui désigne cette trace blanche laissée à l'arrière des avions à haute altitude, dû au contraste de température entre l'air ambiant et celui des moteurs.

Toutefois, devant l'apparition de traces différentes, vers le milieu des années 90, le terme "Chemtrails" (chemical trails - traces de produits chimiques) est apparu en même temps qu'une polémique: Y a-t-il un programme d'épandage par avions de particules dans l'atmosphère?



Au départ nous ne voulions pas produire de page sur les chemtrails. Quelques traductions de textes pertinents pour vous informer, mais pas de composition sur le sujet.

Premièrement, parce qu'il y a déjà beaucoup de sites internet présentant suffisamment de preuves pour soutenir la thèse, mais d'abord et avant tout parce que quiconque s'exprime sur ce sujet met sa crédibilité en doute. Notre site traite de divers sujets dont certains dits "conspirationnistes", et il nous semblait que d'ajouter nos commentaires sur ce phénomène inquiétant nous classerait définitivement comme "bizarroïdes", ou quoi d'autre encore. Essayez-le vous même en parlant de chemtrails à vos proches, et vous verrez; auprès de la population en général, l'idée que des avions larguent des produits chimiques avec l'approbation des pouvoirs en place semble tout à fait paranoïaque, farfelue, impossible.

Il n'en est rien.


Et c'est pourquoi nous avons finalement ajouté cette page.

Devant la quantité de plus en plus impressionnante de preuves (pour qui veut bien les voir) et la présence de plus en plus nocive des traces elles-mêmes (que nous avons observées et photographiées dans différentes régions du Québec), nous en sommes venus à la conclusion qu'un vaste programme mondial d'épandage d'agents chimiques pourrait exister, et que les êtres humains en serait une des principales cibles.

Il faut réagir, et vite.



Commençons par le commencement


On ne peut dire exactement à quelle date ont commencé les chemtrails, mais on peut sans aucun doute affirmer que l'idée de répandre une substance en vol est aussi vieille que l'avion lui-même. On peut penser par exemple aux épandages d'herbicides et d'insecticides, de même qu'aux fameuses menaces post-11 septembre de déversement d'anthrax en utilisant de tels appareils. Il se trouve également des causes plus nobles, comme le contrôle d'incendies par les avions de type CL-215.




Mais les organisations militaires de ce monde ont elles aussi pensé et depuis longtemps à de telles opérations d'épandage, et à toutes sortes de fins...

Dans le cas des chemtrails, nous pourrions sans doute parler de deux "types", ou suite d'évènements, qui marquent les débuts:


1- Les premiers "tests" militaires d'épandage de produits toxiques à partir d'avions, sur des zones restreintes. Par exemple, en 1953, une des premières séries de tests est conduite sur les résidents de la ville de Winnipeg. 36 différents essais sont effectués au total, alors que les responsables Américains, CIA en tête, mentent aux dirigeants Canadiens sur la véritable nature des tests. Le but de l'opération était de déterminer à quelle proportion de la population il est possible d'infliger chimiquement le cancer.

Les instances responsables ont finalement dû admettre, longtemps après les évènements, que de tels tests ont bel et bien eu lieu.


2- L'affirmation par des individus qu'un vaste programme plus large d'épandage à l'échelle mondiale existe. Cette polémique a débuté (approximativement) en 1995 lorsque de plus en plus de gens ont commencé à remarquer des traces dans le ciel qui n'étaient pas, selon eux, des traces de condensation ordinaires.

Les responsables nient tout... mais pour combien de temps encore?






Contrail ou Chemtrail


Depuis l'invention de l'avion à réaction, on peut observer dans le ciel des traces blanches laissées par les appareils, des traces de condensation. Une quantité de cette condensation est un résidu de la combustion du carburant, et s'échappe sous forme d'eau et/ou de vapeur d'eau de l'arrière des moteurs.

Une autre quantité de condensation est, elle, produite par un contraste de température, dont le principe est (grossièrement) le suivant. L'avion se déplace en altitude dans de l'air très froid. Évidemment les moteurs sont, eux, très chaud, et réchauffent instantanément l'air qui y passe et celle se trouvant à proximité. Le contraste de chaleur ainsi créé produit donc de l'eau.

Toutes ces goutelettes d'eau qui s'échappent à l'arrière des avions seraient dans la plupart des cas invisibles de la terre si ce n'est qu'une fois l'avion plus loin et la chaleur dissipée, cette eau exposée au froid de l'altitude gèle et forme ces fameuses traces blanches, auxquelles nous avons tous été habitués dans notre jeunesse en regardant le ciel.


En voici quelques images.


Une suite de 4 photos prises sur une période d'environ 45 secondes.



Une trace de condensation vue de près.



Et une autre vue de loin.



On peut noter sur ces photos gros plan plusieurs caractéristiques des contrails.

Tout d'abord un espace entre l'appareil et la traînée blanche. Il s'agit d'une évidence physique puisqu'un refroidissement de la condensation est nécessaire avant qu'elle ne puisse cristalliser (geler). Il est donc impossible qu'une trace dite contrail apparaisse immédiatement à l'arrière de l'avion.

Ensuite, on peut compter que le nombre de traces de condensation (évidemment en vue rapprochée) coïncide généralement avec le nombre de moteurs, ce qui va de soi, outre dans des conditions particulières (et relativement rares) de vents ou d'aérodynamisme.

On peut aussi constater un délai de dissipation assez court. Les délais peuvent varier selon diverses conditions, mais dans les limites des lois de la physique, évidement.

D'après le météorologue Thomas Schlatter, de l'Administration Atmosphérique et Océanique Nationale Américaine, les contrails dits "normaux" ne peuvent se former qu'à une température inférieure à -76ºF et à un taux d'humidité de 70%. Selon lui, même dans les conditions idéales, un contrail ne devrait pas durer plus de 30 minutes.



Toute l'argumentation des chercheurs sur le sujet des chemtrails, de même que toute la rhétorique des responsables gouvernementaux gravite autour de ce litige: S'agit-il vraiment de programmes d'épandages nocifs, ou pourrait-t-il ne s'agir que de traces de condensations qui, dû à des facteurs météorologiques, l'augmentation du trafic aérien, ou à des composantes de carburant chimique, laissent des traces qui sont davantage visibles que jadis?

Certains croient connaître l'ultime réponse, et les plus convaincus sont étrangement ceux qui considèrent que le phénomène est "normal" et dû à notre simple utilisation de la propulsion. Les gens supportant la théorie des "chemtrails" sont maintenant ridiculisés par des météorologues et autres spécialistes, et depuis quelques mois des dizaines de pages expliquant la toute naturalité des traînées blanches persistantes sont questionnablement nouvellement apparues sur internet.

... Et Pourtant ...

Croyez-nous sur parole, ce serait un véritable soulagement d'apprendre que tout ceci n'est en fait que "normal", et nous l'accepterions sans problème si la preuve en était faite hors de tout doute.

Si la croisade contre les chemtrails s'arrête sur une telle découverte, nous aurons (la communauté engagée dans le dénonciation du phénomène) au moins sensibilisé la population à la pollution par la propulsion aérienne et le trafic aérien; qui sont déjà en soi très nocifs à l'environnement. Et nous rentrerions tous chez nous en riant et en espérant une nouvelle méthode de propulsion.

Cela nous rendrait véritablement heureux.

Mais les quelques communiqués timides des agences américaines déjà reconnues pour leur fiabilité douteuse, et les rapports de quelques scientifiques pro-gouvernementaux ne peuvent faire de contrepoids à l'évidence qui s'accumule et aux témoignages d'une partie grandissante de la population qui observe et subit les effets.

S'il n'y a pas de telles opérations d'épandages en aérosol, maintenant appelés "chemtrails", alors qu'on y fasse la lumière dans les médias, et que les responsables gouvernementaux (Québécois, Canadiens, Américains, etc.) affirment publiquement que rien de tel n'a lieu, et nous le prouve.

L'histoire a trop souvent démontré que les questions restées sans réponse cachaient d'incroyables vérités, et que les gouvernements du monde se soucient peu des populations lorsqu'il y a un gain à faire.

Et visiblement ici, il semble y avoir beaucoup en jeu...




"Depuis plus de 3 ans maintenant, j'ai pris connaissance de nombreux rapports très répandus sur des avions laissant des traces entrecroisées d'agents chimiques dans le ciel. En tant qu'ancien écrivain d'aviation, récipiendaire de prix, j'ai initialement traité ces histoires comme des rapports de personnes non habituées aux traces de vapeur communes laissées par le passage d'avions à haute altitude.


Mais maintenant, je n'en suis plus si certain…"




Deux images prises et émises par des activistes américains qui montrent clairement elles aussi la différence entre chemtrails et contrails:




Finalement une succession de photos en format vidéo, prises sur une période de 50 minutes, ou l'ont voit très bien que les chemtrails ne se dissipent pas, mais se dispersent en un couvert nuageux. (format .avi)





Donc, à partir de la deuxième moitié des années 90, les gens conscients de l'apparition des chemtrails, devant l'inaction et le mutisme des responsables gouvernementaux, se sont mis à documenter le phénomène et à le dénoncer. Aucun des dits "faits" rapportés ne le sont par des hauts responsables gouvernementaux, et les preuves que la communauté accumule ne sont en aucun cas considérées comme officielles. Elles venaient au départ d'enquêteurs amateurs à la recherche d'explication sur ce qu'ils ne comprenaient pas.

Ce n'est que quelques années plus tard que certains médias dits "alternatifs" ou "communautaires" ont souligné la polémique, que le message a commencé à circuler, et finalement que certains individus en position de "connaissance de faits" sont intervenus pour eux aussi, décrier le phénomène. Il y a entre autres certains techniciens en aviation, responsables d'aéroports, directeurs de services de vol, et contrôleurs au sol qui ont tiré la sonnette d'alarme.

Aujourd'hui sur internet se trouvent des centaines de pages sur les chemtrails, et nous croyons (et espérons) que le nombre de personnes sur la planète préoccupées par ce phénomène se calcule en millions.

Ces personnes sont-elles toutes victimes d'hallucinations?

Malheureusement, le délai qui s'est écoulé depuis les débuts de la dénonciation (déjà une dizaine d'années), semble nuire à la cause. Comme les grands médias et les gouvernements ont gardé le silence toutes ces années, se refusant à tout démenti public, la théorie des chemtrails est de plus en plus catégorisée comme une simple légende urbaine...






Mais que l'on appelle cela Géo-Ingénierie, Programme d'Épandages en Aérosol, Méthodes Alternatives de Diminution du Réchauffement Global, Ensemencement de Nuages, ou simplement Chemtrails, le fait que des avions se promènent dans notre ciel en vaporisant des produits chimiques est maintenant vérifiable. Point.








Nier l'existence des chemtrails, c'est nier que les dirigeants de ce monde, pour arriver à leurs fins, puissent se permettre de nous cacher la nature des actions qu'ils posent, particulièrement si ces actions peuvent nous nuire.




Pour plus d'informations sur le phénomène, nous vous suggérons :

- le livre "Chemtrails : Les tracés de la mort",
par Nenki (voir section Lecture),

- notre traduction d'un texte du "Spotlight":
L'armée derrière 4 différents programmes de "chemtrails"

- la visite des suites suivants :
www.conspiration.cc
www.chemtrails-france.com
www.silver-wolves.com
perso.wanadoo.fr/EndOfLine
www.geocities.com/canadianchemtrails (Anglophone)
www.chemtrailcentral.com (Anglophone)
www.radarmatrix.com (Anglophone)
www.bariumblues.com (Anglophone)
www.carnicom.com (Anglophone)
www.weatherwars.info (Anglophone)
www.holmestead.ca (Anglophone)
www.willthomas.net (Anglophone)
www.apfn.org (Anglophone)
www.skyhighway.com/~chemtrails (Anglophone)
www.netowne.com (Anglophone)
www.deepspace4.com (Anglophone)
www.brainstrain.contrail.iwarp.com (Anglophone)
www.lightwatcher.com (Anglophone)
www.umedia.com (Anglophone)
strangehaze.freeservers.com (Anglophone)


- la visite des groupes de discussions Yahoo (Anglophones):
Chemtrails Over Canada
Chemtrail Tracking USA
Chemtrail Illness Research


- DE REGARDER LE CIEL AUSSI SOUVENT QUE POSSIBLE.





Si vous désirez agir, visitez la section
"Que faire?"

Pour agir directement sur les Chemtrails,
munissez-vous d'"Outils".

Publié dans MANIPULATIONS

Commenter cet article

hoodia super slim 400 10/03/2015 08:33

Hi there are using Wordpress for your blog platform? I'm new to the blog world but I'm trying to get started and set up my own. Do you require any html coding knowledge to make your own blog? Any help would be really appreciated!

coleus forskohlii 10/03/2015 08:33

Wow, fantastic blog layout! How long have you been blogging for? you made blogging look easy. The overall look of your web site is fantastic, let alone the content!

dentifrice meridol halitosis 14/02/2015 10:15

There's noticeably a bundle to learn about this. I assume you made certain nice points in options also.

soigner ronflement 14/02/2015 10:15

Heya i'm for the first time here. I found this board and I find It truly helpful & it helped me out a lot. I'm hoping to give one thing again and aid others like you aided me.