LA NAISSANCE DE JESUS

Publié le par Camille

LA NAISSANCE DE JESUS

Le registre d'inscription témoignant de son entrée à l'Ecole du Carmel montre que Jésus fut inscrit sous le nom de Joseph, fils de Marie et de Joseph, et réincarnation de Zoroastre, "Fils de Dieu". Lors de son initiation dans la Grande Pyramide (Chéops), il était appelé "Jésus Le Christ". Jésus fut appelé Joseph jusqu'à son baptème. Marie est restée vierge jusqu'à 26 ans (10 ans après la naissance de Jésus). Marie avait 16 ans à la naissance de Jésus alors que Joseph en avait 32.

La date de naissance de Jésus est incertaine. D'après Luc (1,14) il serait né au printemps, à l'époque des pâturages. Pour Saint Clément d'Alexandrie (le maître d'Origène) la nativité a lieu le 18 avril. D'autres songent au 25 mars. Saint Ephiphane pense au 6 janvier (date conservée par les églises d'Orient). Le pape Liberur, en 354, décide qu'on fêtera la naissance du Sauveur le 25/12 confirmant ainsi un usage pratiqué par Rome. Le calendrier hébreux est le seul valable du temps de Jésus Christ. L'année sainte débutait le jour du retour du printemps. Le mois d'avril était le premier mois de l'année ecclésiastique (le 25ème jour du 9ème mois était donc le 25 décembre, le 6ème jour du 10ème mois était le 6 janvier (épiphanie). La date de naissance de Jésus fut reportée du mois d'Avril ou mai au mois de décembre (Certainement le 1er avril). Il y a environ sept années entre la naissance réelle de Jésus Christ et l'an 0. Le calendrier maya est basé sur les conjonctions de Jupiter et Saturne. Il semble que ces conjonctions aient coïncidé avec un grand nombre d'évènements politiques ou religieux, tels que la naissance du Christ, en l'an 7 avant notre ère.

Jésus ne fut pas me premier Grand Maître, Avatar ou Fils de Dieu à "naître d'une vierge". "Pour les mystiques orientaux de tous les temps et de tous les pays, le grand mystère de l'Immaculée Conception et de la naissance spirituelle d'un Fils de Dieu est accepté non seulement comme une possibilité mais comme un évènement naturel dans la vie de tout grand Avatar, par exemple Krishna en Inde fut mis au monde par une vierge chaste nommée "Devaki", qui fut appelée, à cause de sa pureté, à devenir la mère de Dieu.

Jésus serait né dans une grotte essénienne, sur la grand-route, près de Bethléem, d'après des archives rosicruciennes et esséniennes. Eusèbe, premier des historiens de l'Eglise disait que l'enfant était né dans une grotte. Dans le protévangile de Jacques, frère de Jésus, il y a également une allusion à la grotte. Tertullien (200 ap. J.C.), Saint Jérôme (375 ap. J.C.) et d'autres pères éminents de l'Eglise chrétienne primitive rapportent que Jésus naquit dans une grotte. En général les grottes conçues par les Esséniens étaient en partie naturelles et terminées par la main de l'homme.

Mathieu nous indique sur la naissance de Jésus, que les trois " Rois Mages " ont demandé " Où est l’enfant Roi des Juifs ? ". Pilate a fait inscrire " Roi des Juifs " sur la croix. Jésus avait donc toutes les caractéristiques pour être un roi et non pas le fils d'un charpentier comme c'est communément admis. Jésus était aussi appelé Yeshua.

La lumière qui guida les bergers à la naissance de Jésus ��tait une étoile. Si l'on accepte la véracité du texte de Saint Matthieu, cette lumière [de l'étoile de Bethléem à la naissance de Jésus] ne pouvait provenir d'une planète, ni d'une étoile, ni d'une comète à cause de son mouvement rapide dans le ciel. D'autre part, sa course était trop lente pour faire penser à un météore." Une vieille légende, provenant sans doute des Mages eux-mêmes dit : "Quelle était l'étoile qui guida les Mages ? Assurément c'était l'ordre de la Confrérie : pour saluer Jésus, pour sauvegarder la pauvre famille et lui apporter quelques moyens. Nous marchâmes sur la face de la terre sans connaître l'endroit exact. Les ordres du Téraphim nous dirigeaient et nous conduisaient jour après jour. Quand nous entendîmes : "C'est tout près !" nous avions perdu de vue toute trace d'habitation. Quelqu'un pouvait il attendre un miracle d'une telle annonciation sans précédent au milieu des crottes de chameau et du braiement des ânes ?" (Saint Hilaire, J.(Roerick, H.), On Eastern Crossroads, New York, 1930).

L'Histoire des trois rois mages, écrit en latin par un apocryphe chrétien dans la première moitié du IXème siècle, raconte à sa manière, fort différente des Evangiles, l'histoire de l'Etoile de Bethléem. Selon ce texte, cette étoile, après avoir parcouru le ciel, s'immobilisa brusquement et finit par atterrir sur une montagne. "Durant tout un jour, sans broncher au vent s'est tenue puis, légèrement, telle un aigle, elle se posa sur le mont Vans.". Le texte prend grand soin de préciser que cette prétendue étoile "n'était pas semblable à celles qu'on prie dans nos églises" : elle avait des ailes et était entourée de longs rayons qui "tout en rond la faisaient mouvoir pendant qu'elle descendait vers la Terre." Les mages dont il est question dans la Bible étaient des maîtres érudits et de hauts dignitaires des grandes académies et écoles mystiques de l'Orient. Le titre de Mage n'était conféré qu'aux seules personnes ayant atteint le plus haut degrè d'initiation dans les écoles de mystères et qui s'étaient révélées des maîtres accomplis dans le domaine des arts et des sciences; c'était des mystiques hautement évolués sous tous les rapports. Les Mages étaient consultés par les rois, les puissants et l'élite intellectuelle de tous les pays, non seulement sur des questions d'astrologie, ou d'astronomie, mais aussi sur l'histoire, la médecine, les lois naturelles ou spirituelles et des centaines d'autres sujets dont la compréhension et l'explication requièrent une pensée profonde et de vastes connaissances.

 

LA FAMILLE DE JESUS

 

La famille de Jésus était très réputée à Jérusalem. Marie, la mère de Jésus et Joseph, son père représentaient la descendance de David, (celui qui a batu Goliath), le vrai porteur de lumière. Joseph était un Essénien zélé, charpentier de son état, se conformant ainsi aux règles de l'organisation. Marie, sa femme, était membre associé de la Fraternité. Tous deux avaient pourtant été contraints d'adhérer à l'��glise juive dont ils reconnaissaient l'autorité d'une manière toute formelle, afin de se plier aux lois locales. Jésus avait une grande famille et de nombreux frère et soeurs. Les Evangiles de Matthieu et Luc racontent que Jésus Christ était le premier né de Marie et Joseph et qu'il avait quatre frères plus jeunes et au moins deux soeurs (Marc 6:3)

Toute une tradition songe à la venue au monde, dans les même temps, de deux enfants Jésus. Selon les Evangiles de Saint Luc et de Saint Matthieu, les arbres généalogiques des Jésus sont différents. Chacun le font descendre de David, l'un par Salomon et Saint Matthieu évoque une lignée royale, Saint Luc le fait passer par Nathan et c'est la voie sacerdotale. En reconstituant l'histoire et en s'appuyant sur les rouleaux de Safed, Stadea (Marianne Hérode, née Marie), enceinte, s'en alla secrètement dans une communauté essénienne jusqu'au temps de la naissance, et elle enfanta des fils jumeaux.

Chapitre 13 de Saint Matthieu, verset 55 : "N'est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s'appelle-t-elle pas Marie ? et Ses frères Jacques, Joseph, Simon et Judas ?"

Verset 56 : "Et Ses soeurs, ne sont-elles pas toutes avec nous ?"

 

LE DERNIER REPAS

 

120 hommes étaient autour de Jésus pour son dernier repas. Un jumeau (physiquement parlant) de Jésus était le chef des zélotes. Il se faisait passer pour Jésus. Il fut tué par les romains au cours d’un combat. Jésus fut emmené prisonnier dans la nuit suivante trahi par Judas d’Iscariote. Dans l’après midi Jean et Jésus ont été emmenés près de Pilate qui n’est pas si opposé à leur cause que cela se dit. Par contre, il a demandé à Jésus une grande prudence car il n’est pas informé de tout ce qui se passe. Judas voulait que le Maître rencontre les Romains pour que cesse tout trouble. Il a été trahi par les Romains. Il n’a fait que dire aux Romains où il se trouvait. Ce n’est pas Pilate qui a ordonné l’arrestation du Maître. L’ordre vint de Rome, des conseillers de Tibère eux-mêmes. Pilate a été mis sous le fait accompli. Il a toujours refuser d’arrêter Jésus. Les romains parlaient de condamner Jésus à mort. L’arrestation a été demandée par ordre spécial du Préfet impérial qui ordonnait également une exécution massive. Au cours du dernier souper, quand le christ dit "ceci est mon corps, ceci est mon sang" il voulait faire la démonstration que l'esprit était dans toute matière, interconnecté bien que détaché, qu'il ne fallait pas le confondre avec Son corps car il savait que le corps martyrisé ne serait pas le sien.

 

LA CRUCIFIXION

 

Le serpent enroulé sur le Tau représentait, dans le symbolisme ancien, le Soleil sur son déclin. Certains écrits mystiques utilisaient cette figure comme emblème de la crucifixion du Christ, pour signaler que, par cette crucifixion, le Fils avait perdu Son pouvoir Divin. Lors de l’arrestation de Jésus, il y avait une cohorte (1/10ème de légion, c'est à dire 600 soldats) de soldats pour l’arrêter. Il y avait une rébellion. Ce n’était pas que pour lui. Un Jésus, préconisant l’épée, est marqué dans les Evangiles. Il ordonne à ceux qui n’ont pas d’épée de s’en procurer une, même s’ils doivent pour cela vendre leurs vêtements. (Luc (XXII, 36). Le Jésus préconisant l'épée des évangiles serait il le jumeau (physiquement parlant) de Jésus?

Jésus Christ fut crucifié entre 30 et 36 et il a vécu plus de 50 ans après sa "crucifixion" avec ses apôtres. Certains affirment, preuves à l'appui, que Jésus aurait vécu en Inde après sa résurrection.

Il existe un tombeau de Jésus Christ à Srinagar, au Cachemire, et dans ses Actes, Thomas raconte qu'il a franchi la frontière indienne en compagnie d'un personnage qui ressemble étrangement à Jésus. voir : Jesus en Inde

Une autre version sur la crucifixion du christ existe: Un simulacre de crucifixion aurait eu lieu dans un jardin privé (loin des regards) ou Jésus n'a pas été crucifié. Simon de Cyrène a pris sa place ou encore son frêre jumeau... Les Druzes firent également partager aux Templiers leur vision d'un Christ autre que Jésus de Nazareth, celui-ci n'étant que l'apparence de l'Envoyé divin qui ne serait pas mort sur la Croix.

Tous les villageois d'Herai croient que Jésus a vécu une partie de sa vie au Japon et qu'il y serait mort. C'est pourquoi cet évènement est célébré par une fête commémorative renouvelée chaque année depuis 1930, date à laquelle un vieux document hébreux fut découvert dans la préfecture d'Ibaraki. Ce document explique comment Jésus, après avoir échappé à la crucifixion vint une seconde fois au Japon et séjourna à Hérai, dans le petit village de Shingo; il adopta alors, un nom japonais et se maria avec une sainte femme nommée Yumilo, de qui il eut trois filles. D'après le document, Jésus serait venu au Japon à vingt et un ans, y aurait vécu vingt deux ans puis serait parti à l'étranger pour finalement revenir sur la terre japonaise et y mourir à 118 ans.

 

JACQUES LE JUMEAU

 

Pourquoi de nombreux tableaux représentant la "CENE" montrent-ils un jumeau de JÉSUS (Léonard de VINCI, Nicolas POUSSIN, Juan de JUANES, etc.)? Pourquoi Joseph et Marie portent-ils chacun un Jésus dans les bras, de chaque côté de l'autel de l'église de Rennes-le-Château? Quel est le mystérieux Jésus de Rennes-le-Château, dont le nom se retrouve sous différents vocables de plus en plus précis et inquiétants? (IS puis ISIS puis NO IS, puis NO ISSI, puis SIS). Que représentent les mystérieuses " Pierres noires" , dont certaines ont été retrouvées cachées à l'intérieur des Vierges noires, plus anciennes que le Christianisme?

L'un des douze apôtres s'appelait Thomas, un nom qui, en hébreux (taoma), signifie "jumeau". Bien sûr, l'évangéliste Jean, comme pour mieux enfoncer le clou, affubla ce bon apôtre d'un surnom résolument superfétatoire : Didyme, un mot qui, en grec, veut également dire "jumeau". En réalité le frère jumeau de Jesus s'appelait JUDA et pour ne pas le confondre avec l'autre Juda (le traitre) il devint Jacques dans les évangiles. Jacques le Juste, le frère de Jésus, qui avait été le véritable chef des fidèles de Jésus après la crucifixion, fut marginalisé et rebaptisé à cette fin "Jacques le Mineur" .

Il existe plusieurs rumeurs persistantes disant que quelqu'un aurait été crucifié à la place de Jésus et peut-être son frêre jumeau, mais les sources ne sont pas d'accord sur l'identité de l'homme qui a remplacé Jésus.

 

MARIE MADELEINE

 

Jésus aurait été marié, comme ses disciples (Pierre, entre autres). Le Saint Graal n'est pas un vase ayant contenu le sang de Jésus mais l'arbre généalogique de la lignée de Jésus. Le mariage est obligatoire chez les juifs. Ses disciples l'appelaient Rabbi. Chez les Juifs, le nom Rabbi ne peut être donné à un célibataire. La signification symbolique de Jésus réside dans le fait que lui, en tant que fils de Dieu, fut exposé à tout l'éventail des expériences humaines. Marie Magdeleine (Myriam de Magdala, Marie de Béthanie, Myriam de Béthanie) était la femme de Jésus. Ils ont eu des enfants. Myriam est l'ancien nom de Marie. Myriam de Magdala (ou Migdel : le village où elle résidait) est la fille de Joseph d’Arimathie, surnommée " fille de la joie " car c’était le nom donné par les anciens de leur race à celles chargées d’insuffler le feu subtil des plantes jusque dans la matière épaisse du monde. Elle préparait depuis toujours des huiles et des baumes selon les coutumes ancestrales. " Fille de joie " est aussi le nom donné à celles qui, par des rituels secrets, consacraient leur vie à l’énergie de Lune-Soleil. Le rite leur apprenait à ouvrir leur coeur et recevoir sans cesse la présence de l’Eternel. Après la mort de Jésus, Myriam de Magdala s’installa dans des rochers et repréparait ses huiles. Marie Madeleine était fortunée. Aucun évangile ne la décrit en prostituée. Le terme "étaient sortis sept démons" noté dans les évangiles signifiait qu'elle était possédée et Jésus l'exorcisa.

Elle oignait du parfum les pieds de Jésus (du parfum coûteux). Le nom Marie de Béthanie, soeur de Marthe et de Lazare (fortunés) est l'autre nom donné à Marie de Magdala. Marie Madeleine était surnommée la Magdaléenne. Elle n'était pas envahie par sept démons. Le mot dérive de médium.

Dans la petite ville cotière des Saintes-Maries-de-la-Mer en Camargue, une fête glorifiant l'arrivée en France de l'enfant de Jésus le Nazaréen et de Marie Madeleine est célébrée chaque année du 23 au 25 mai. Dans la crypte de l'église fortifiée des Saintes-Marie-de-la-Mer, on voit une étrange "madonne noire". Il s'agirait d'une sainte peu connue, Sarah l'Egyptienne, également appelée Sara Kali, la reine noire, vénérée par tous les gitans d'Europe. A bord du bateau, il y avait Marie Madeleine, sa soeur Marthe et son frère Lazare accompagnée par une enfant "égyptienne". Cette fille pourrait être la propre fille de Jésus selon certains mais Sara Kali n'était qu'une servante egyptienne à la peau noire. Selon d'autres Marie Madeleine était enceinte de Jésus quand elle arriva et accoucha en France.

Le roi de France Louis XI, qui règna de 1461 à 1483, insistait sur le fait que la lignée royale française descendait de Marie Madeleine.

 

JEAN LE BAPTISTE

 

Jean Le Baptiste est né 8 à 4 ans avant Jésus Christ. Mort en 26 ou 27 après Jésus Christ. Elie Le prophète devint Jean Le Baptiste. Jean Le Baptiste fut exécuté par Hérode Antipas entre 28 et 35. Jean Baptiste a suivi les enseignements au Thibet, Chine, Perse et Inde. Les Johannites considéraient Jésus comme un faux prophète et reconnaissaient Saint Jean Baptiste à sa place comme étant le vrai Messie. Jean, en latin, se dit Joannis. Jo-Annis, dans la cabale signifie "Joie de l'année".

Lorsque Jésus arriva pour se faire baptiser "Jean sut immédiatement qu'il était en présence du Christ et il croisa les bras sur sa poitrine, la main droite sur le coeur et la main gauche sur le sein droit selon le salu traditionnel des Esséniens, et Jésus répondit de même. Quelques paroles furent échangées; elles furent rapportées de diverses façons, mais le fait est que Jean saluait le Grand Maître qui était devant lui. Jésus entra alors dans l'eau et reçut le baptème de Sa propre volonté. Après que Jésus eut reçu le Baptème et que le Saint Esprit fut descendu sur Lui, remplissant Son être de cette sagesse et de cette puissance divine qui Le transformaient d'une âme incarnée dans la chair du monde en un Christ destiné à racheter le monde.

Le baptême par immersion totale permet à la flamme éthérique de quitter le corps le temps d’un éclair. Durant ce court instant l’égrégore d’une forme pensée de paix était relié à l’initié. Jean Le Baptiste et ceux qui le suivirent pratiquaient les baptêmes dans l’eau par immersion totale car ils savaient qu’un corps , immergé totalement durant quelques secondes va permettre un léger dégagement du corps éthérique et ainsi l’esprit Saint invoqué à ce moment précis pourra déposer son empreinte dans l’âme du baptisé.

 

LAZARE (JEAN)

 

Jean (Eliazar = Lazare) est le fils de Joseph d’Arimathie. La mort de Lazare était une mort initiatique. L’être était placé face à lui même durant trois jours dans une grotte ressemblant à un tombeau. Une fois cela accompli, Jésus nommera Lazare, Jean. Il était l'apôtre de Jésus le plus riche. Lorsque Lazare fut "malade" et qu'on vint le dire à Jésus, "Cette maladie ne mène pas à la mort, dit il seulement, elle est pour la gloire de Dieu : afin que le fils de Dieu soit glorifié par elle" (Jean, XI, 4). Il demeura deux jours où il se trouvait avant d'aller rejoindre Lazare. En arrivant Jésus dit : "Notre ami Lazare repose, mais je vais aller le réveiller". Il s'agit d'un mystère initiatique : mort et résurrection, passage de tombeau (prélude à une renaissance), baptême (immersion dans l'eau puis coupe de vin, symbole du sang du prophète ou du mage présidant à la cérémonie. Le disciple en partageait le contenu avec lui en signe d'union mystique parfaite, où l'un et l'autre, le maître et l'initié ne faisaient plus qu'un. C'était les représentations fondamentales du baptême chrétien défini par Saint Paul et de la "dernière Cène" vécue entre Jésus et ses disciples.

 

PAUL (SAÜL)

 

Paul est né entre 5 et 15 ans avant Jésus Christ. Il est mort en 67 ou 68 après Jésus Christ. Saül (Saint Paul de Tarse) est un riche descendant de la famille de Benjamin. Alors que les autres (Jésus, Myriam de Magdala, ...) proviennent de la famille de David. Les romains l’ont acheté tellement il avait le goût du pouvoir pour lui-même. Il s’est marié à Myriam de Magdala lorsqu’elle est sortie du temple de Krmel (école initiatique essénienne).Ils ont eu un fils nommé Marcus (aussi connu sous le nom de Marc le mineur). Elle a divorcé puis est parti à Magdala en laissant Marcus à Saül. Saül voulait être le roi alors que Jésus ne le désirait pas. Marcus, fils de la lignée de Benjamin et David a permis de fonder la nouvelle race qui a réuni les deux familles.

Paul joua le rôle d'un zélote. Il avait une énergie, un pouvoir supérieur, et de grandes capacités en tant qu'organisateur. Les erreurs qu'il commit consciemment engendrèrent des altérations dangereuses. Les rapports concernant cette période sont dispersés et contradictoires. L'homme, historiquement, était Paul ou Saül. Il lui fut donné de mettre en place un cadre. Mais ce devait être un cadre d'idées et non de prescriptions et de règles. Il échoua. Paul représente la rébellion. Il est passé d'une extrême à l'autre. A la "mort" du christ, il eut pour tâche de formuler ses idées spirituelles et de leur donner un support physique afin qu'elles subsistent.

 

JOSEPH D'ARIMATHIE

 

Jésus survit à la crucifixion. Cela marque l'arrivée de Joseph d’Arimathie avec le Graal. Joseph d'Arimathie était un Disciple de Jésus, mais un Disciple très secret, selon l'Evangile de Saint Jean, chapitre I, verset 38 : Il était membre du Grand Conseil du Sanhédrin. C'est pourquoi sa liaison avec Jésus était tenu secrète. Selon d'autres sources, ce Joseph était un Israélite riche et pieux qui eut le privilège d'accomplir les derniers devoirs envers le corps de Jésus. Joseph d’Arimathie est chargé de reprendre les enseignements de Jésus et les faire s’exprimer partout.

Publié dans L'HISTOIRE REVELEE

Commenter cet article

alexandre 20/07/2016 07:08

Jésus peut-il être le jumeau de Marie? Puisqu'il est né d'une matrice fermé Isaïe 9/6. Les versets 3 et 5 le signale comme venu du ciel. L'important est le jumeau de Marie et cette matrice fermée (inviolée).

mauvaise digestion 13/02/2015 14:21

I truly appreciate this post. I've been looking all over for this! Thank goodness I found it on Bing. You have made my day! Thank you again

comment soigner la couperose 13/02/2015 14:21

Terrific work! This is the kind of info that should be shared across the web. Shame on Google for now not positioning this publish higher! Come on over and visit my web site . Thanks =)

17 day diet 10/02/2015 20:20

Good - I should definitely pronounce, impressed with your web site. I had no trouble navigating through all the tabs and related info ended up being truly easy to do to access. I recently found what I hoped for before you know it in the least. Reasonably unusual. Is likely to appreciate it for those who add forums or something, web site theme . a tones way for your customer to communicate. Excellent task..

weight loss foods 10/02/2015 20:20

I'm not that much of a online reader to be honest but your blogs really nice, keep it up! I'll go ahead and bookmark your website to come back later. Cheers