Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guerre biologique et chimique en Colombie

Publié le par Camille

Guerre biologique et chimique en Colombie

C'est long, mais c'est grave... très grave !

Dernièrement j'ai eu l'immense plaisir de revoir ma meilleure amie, qui vit en Colombie. On avait des tas de trucs à se raconter et au détour de la conversation elle me parle des fumigations en Colombie... Comment, avec tout ce que lis, n'étais-je pas au courant d'une histoire, ou plutôt d'un scandale, pareil ! Je savais pour Chiquita (cliquez sur
ce lien pour ceux qui ne savent pas, ça vous dégoûtera à jamais des bananes non bio et non fair trade) et je me doutais qu'il devait y en avoir d'autres... mais ça !

Après une tite recherche sur mon neurone préféré (et on en parle, heureusement, mais comment ne suis-je jamais tombée dessus ?!?), je dois dire très honnêtement que je considère ce qui se passe actuellement en Colombie comme l'un des plus odieux et des plus graves crimes perpétré contre un peuple et sa décendance. Et c'est malheureusement aussi une atteinte gravissime à un écosystème extrêmement riche, peut-être le plus riche de la planète, qui contient (contenait ?) des milliers de plantes, pour la plupart médicinales, d'insectes, d'oiseaux, de micro-organismes, ... encore inconnus et qui est le plus gros poumons de la planète ! Mon amie ne sait même pas à quel point ce qui se passe est dramatique. Les ramifications liées à ce sujet sont innombrables, je ne peux pas vous parler de tout , bien que j'en ai eu l'intention , mais je vous laisse un certain nombre de liens qui vous permettront d'en savoir plus.

Le contexte : le Plan Colombie

Vous n'etes pas sans savoir que la Colombie est en proie à un conflit armé depuis plusieurs décennies. La crise sociale, économique et politique qui en découle est probablement la pire qui sévisse actuellement. La guérilla colombienne et les paramilitaires qui protègent les grand propriétaires fonciers se financent grâce au narcotrafic. La Colombie est devenue rapidement l'un des plus gros producteurs de coca (cocaïne), pavot (héroïne) et de cannabis du monde, dont 80% de la production est exportée vers les Etats-Unis. A l'heure actuelle, la petite paysannerie colombienne ne pourrait pas vivre sans la production de drogues.

"Après cinquante [années] de guerre civile, M. Andrés Pastrana, élu le 20 juin 1998, avait renoué le dialogue avec l’opposition armée. En accordant aux Forces armées révolutionaires de Colombie (FARC) une zone démilitarisée il permettait la reprise de négociations depuis longtemps au point mort. Cependant, le 21 septembre 1999 à Washington, au terme d’un entretien avec le président William Clinton et sans que le Congrès colombien n’ait été en rien consulté, M. Pastrana remplace ce Plan de développement par un « Plan pour la paix, la prospérité et le renforcement de l’Etat », dit Plan Colombie détaillant un programme qui coûtera 7 500 millions de dollars, dont 3 500 millions de dollars en aide extérieure, (1 600 millions de dollars proposés par Washington). L’objet est ambitieux. Il ne présente qu’un défaut, mais de taille. Alors que tous les yeux sont tournés vers des négociations de paix dont on sait qu’elles seront longues et difficiles, il n’a pour objectif que de renforcer, équiper et entraîner l’armée colombienne ; sous la pression de Washington, il joue la guerre contre la drogue, niant la nature sociale et politique du conflit. Le prétexte pour maquiller les véritables objectifs de la future intervention américaine, conserver le contrôle de cette région vitale, riche en ressources stratégiques, le pétrole en particulier, est ainsi trouvé : pour le Pentagone, la principale menace qui pèse sur l’hémisphère n’est plus Cuba, mais la possibilité que surgisse un « narco-Etat colombien »." (Le Monde Diplomatique)

Je ne parlerai ici que du volet "Drug War", sans trop chercher à vous expliquer pourquoi, mais plutôt comment et à quel prix ! Mais il est évident que donner une réponse militaire a un problème social pose question.

Guerre chimique : les fumigations

L'éradication des cultures illicites se fait par fumigations. Cela consiste à asperger par avion les cultures avec un puissant herbicide (en l'occurence le Roundup Ultra). Ce produit doit être utilisé avec d'extrêmes mesures de protection (en particulier des plantes non visées) et à une concentration de 1 %. En Colombie il est aspergé sans discrimination, concentré à 26 %. Les effets de cette politique de la tere brûlée sont dramatiques :

Chaque fois, raconte l'agriculteur, «le vent éparpille le poison. On sent un liquide amer coller aux lèvres et à la peau, piquer les yeux. On ne consomme plus que des légumes aspergés de défoliant (voir photo) et on est tous malades. Des chevaux meurent de maladies bizarres et les gamins qui se baignent au torrent se couvrent de plaques rouges.» (photo) Ces effets collatéraux du glyphosate, l'agent actif du Roundup épandu, soupçonné d'être cancérigène et mis à l'index en France par le CNRS, sont dénoncés dans toutes les zones fumigées. Des taux inhabituels de fausses couches et de malformations congénitales auraient même été observés. Mais, comme l'admet un médecin d'El Tablon, «en l'absence de toute étude épidémiologique et environnementale sérieuse, nous en sommes réduits à des spéculations». (Le Figaro, c'est moi qui ai rajouté les liens vers les photos)

A noter que le le Roundup ultra ne contient pas que du glyphosate. Les autres substances présentes le rendent 2 fois plus toxiques. "L’Institut des sciences dans la société (ISIS) a informé en juillet de cette année : « une étude épidémiologique menée auprès des populations agricoles de l’Ontario a montré que l’exposition au glyphosate doublait presque le risque d’avortement spontané en fin de grossesse ». L’article ajoutait que plusieurs études récentes « suggéraient qu’il y avait un lien entre l’utilisation du glyphosate et le risque de cancer, le lymphome non-hodgkinien... et le myélome multiple ». La persistance environnementale dont a fait preuve le RoundUp, que l’on retrouve dans certains écosystèmes après 360 jours, jointe au fait qu’il figure couramment parmi les contaminants des fleuves, porte à s’inquiéter pour la santé des gens et des animaux qui vivent dans les environs des plantations d’arbres. Néanmoins, les risques que comporte l’inhalation de l’herbicide sont beaucoup plus graves. En effet, de nombreuses études ont montré qu’il était bien plus dangereux de le respirer que de l’avaler.(World Rain forest movement)

"Les analyses médicales réalisées permettent de mettre en rapport la symptomatologie décrite par la population avec celle qui se produit par l’inactivation de la cholinestérase, qui est l’effet des organophosphorés. Cela produit une sur-stimulation du système nerveux central qui cause : maux de tête, étourdissements, nausées, vomissements, douleurs stomacales et faiblesse. A ces symptômes s’en ajoutent d’autres qui sont plus spécifiques du Round p Ultra, caractérisés par une forte irritation des yeux et de la peau. Les analyses sanguines pratiquées sur les populations de la zone frontalière nous mettent en alerte devant le risque qu’on est en train de faire des fumigations sur une population qui possède des niveaux de fragilité chromosomique 17 fois supérieure à la normale. Cette situation pose l’interrogation sur l’incidence des récentes fumigations sur l’accroissement des aberrations chromosomiques détectées, ou bien s’il s’agit d’autres de d’autres facteurs, encore à déterminer, mais qui pourraient influer négativement sur une population déjà à risque. Cette situation est en somme délicate, puisque la fragilité chromosomique implique une plus grande fragilité pour l’apparition de cancers, mutations, malformations et avortements." (CMAQ, 2005)

Bien que longtemps niée par Monsanto qui le fabrique, la toxicité du Roundup est maintenant prouvée (Glyphosate Toxic and Roundup Worst - 2005).

En plus des problèmes de santés subis par les hommes mais aussi par les animaux, en particulier le bétail, de nombreuses cultures sont touchées, sans parler de la forêt. "En 2000, nous avons acheté « La Luna », une terre ayant un accès à la mer. Pour la première fois, depuis l'invasion espagnole, les Kogis possédaient une terre chaude. Ils étaient heureux et plein d'espérances. Fin 2004, « La Luna » a été déclarée « Réserve Indigène », lieu protégé… La Sierra est une des Réserves de Biosphère de l'UNESCO. Quinze jours plus tard, le 17 juillet, un avion de la Dyncorp (société privée américaine) a fumigé « La Luna ». Un seul passage a suffi pour provoquer un désastre total. Il a quelques semaines, j'ai visionné le deuxième documentaire que nous avons fait sur les Kogis. Maintenant, « La Luna » ressemble à certaines parties d'Asie après le « Tsunami »… Je n'arrivais pas à y croire. Les Kogis avaient mis quatre ans pour régénérer les sols, à présent ils vont devoir attendre des années pour replanter. Tout est contaminé, les ruisseaux sont à sec car il n'y a plus d'arbres pour retenir l'eau." (El Correo - 2005)

Tandis que les cultures de coca changent de place au grès des fumigations en se jouant des frontières (de même que les fumigations et ce au mépris des lois, l'Equateur et le Chili n'ayant pas autorisé les fumigations), les paysans sont ruinés et n'ont plus que l'exode vers la ville ou s'enfoncer dans les forêt (et donc déboiser de nouveau) comme solution, quant aux indiens... A noter que cette chère Condolezza Rice a demandé à la Colombie d'intensifier les fumigations et de changer les lois pour pouvoir aussi arroser les Parcs Nationaux (10 millions d'hectares, 2ème richesse de biodiversité au monde, après le Brésil).

Pour ceux à qui les images parlent plus que les mots voici quelques dessins d'enfants de primaire des régions touchées par les fumigations.

No comment.

http://raffa.grandmenage.info/post/2006/01/30/Guerre_biologique_et_chimique_en_Colombie

Commenter cet article

solutions contre la mauvaise haleine 16/02/2015 09:09

Valuable information. Lucky me I found your web site by accident, and I'm shocked why this accident did not happened earlier! I bookmarked it.

remede contre ronflement 16/02/2015 09:09

My brother recommended I might like this blog. He was entirely right. This post actually made my day. You can not imagine just how much time I had spent for this information! Thanks!