POINT SUR LE 21 DECEMBRE 2012

Publié le par Camille

Certains augures sont formels : mis à part l’inexorable solstice d’hiver, cette date est fatidique à plus d’un titre, et pourrait même parfaitement marquer la fin d’une époque. Vous connaissez Ludwig : j’ai cherché à en savoir un peu plus.

Le 21 décembre 2012 est la fin programmée d’un cycle dans le calendrier maya. Elle correspondrait en outre à la traversée, par le Soleil et ses planètes, de l’équateur galactique. Autour de cette date pourraient avoir lieu l’inversion des pôles magnétiques de la Terre, voire un basculement complet de son axe de rotation, tandis que les planètes du système solaire connaîtront un alignement. (On ne dit pas si un monolithe noir 1x4x9 viendra des confins de Jupiter se planter dans la cour de l’Elysée, mais on se demande un peu si la chose ne serait pas envisageable.) Qu’est-ce qui, dans ce catalogue d’affirmations et de prédictions, peut bien relever du monde réel, celui devant lequel nous sommes tous égaux ?

La fin d’un cycle du calendrier maya est une forte probabilité, et presque une certitude. Le seul doute est celui du jour précis où commence le « compte long », sorte d’éphéméride non cyclique servant à numéroter les jours. Le mode de calcul le plus probable aboutit en effet aux 21, 22 ou 23 décembre 2012. Ce calcul tenant compte naturellement – du moins le supposé-je – de la suppression de dix jours juliens dans le calendrier grégorien, de la suppression de deux années bissextiles, et de l’inexistence de l’an zéro…

La traversée de l’équateur galactique est plus problématique. Ce phénomène est bien réel, mais l’oscillation du Soleil de part et d’autre de ce plan s’effectue avec une période de trente millions d’années… A sa vitesse actuelle, et compte tenu de sa distance au plan galactique, le Soleil ne devrait pas le traverser avant plusieurs dizaines de milliers d’années. Mais peut-être les astrophysiciens se sont-ils trompés dans leurs calculs.

L’inversion des pôles magnétiques de la Terre est une réalité… du passé. De telles inversions surviennent en effet, à des intervalles très variables. La dernière ayant eu lieu il y a longtemps, la prochaine n’est peut-être pas si loin. D’ailleurs, le champ magnétique de la planète s’affaiblit, lentement mais régulièrement, depuis plusieurs décennies. Cela n’annonce pas forcément une proche inversion, mais celle-ci ne peut être exclue. On peut juste douter qu’elle prenne aussi peu de temps, (2012, c’est un sarkennat), et au vu du rythme actuel de l’affaiblissement, il faudrait que le phénomène soit sérieusement boosté dans l’intervalle.

Mais l’inversion des pôles géographiques n’est-elle pas elle aussi à l’ordre du jour ? Seulement dans les blogs d’illuminés ! La position de l’axe de rotation de la Terre dans l’espace résulte de forces cosmiques à l’échelle du système solaire (bien que la Lune y ait une large part), et sa modification relève de la théorie du chaos, qui exige des durées infiniment longues à l’échelle humaine. Uranus, par exemple, a basculé à 90 degrés, (non à 180) mais il lui a fallu pour cela les quatre premiers milliards d’années de son existence. Cette inversion ne peut en fait résulter… que de la confusion entre axe de rotation et axe magnétique, confusion facile pour un inculte, aisée pour un mystique et tentante pour un mystique inculte.

Quant à l’alignement de planètes, dame ! Il s’en produit régulièrement avec trois, quatre, voire cinq planètes. Ces alignements ne sont qu’approchants (aucun alignement parfait n’est d’ailleurs possible au sens strict, puisque les centres planétaires sont des points, et on n’aligne pas dans l’espace neuf points mobiles : la durée de l’alignement est par définition infiniment brève). Au-delà de ces arguties techniques, il est bien possible que trois ou quatre planète soient grossièrement alignées fin décembre 2012… comme d’ailleurs courant août 2007.

 

Cependant, croire qu’on puisse dormir tranquille dans la nuit du 20 décembre 2012, partir tranquillement en week-end le 21 et le 22, faire tranquillement les courses du réveillon le 23, serait une tranquille erreur.

En effet, l’inversion des pôles magnétiques, si elle a lieu, pourrait bien avoir pour cause un brutal mouvement de magma à partir du noyau. Mis à part la perturbation du champ magnétique que l’on admet volontiers si l’on sait que ce sont précisément les mouvements dans le noyau qui induisent ce champ, ce phénomène pourrait bien provoquer à la surface des tremblements de terre et des éruptions volcaniques, accompagnant possiblement l’ouverture de nouvelles fractures dans l’écorce terrestre.

Naturellement, ce ne serait que dégâts collatéraux au vu de la douche de rayons cosmiques qui viendrait nous arroser pendant les quelque temps où le champ magnétique, avant de s’inverser, s’annulerait : c’est lui qui jusqu’ici, nous protège de ces maudits rayons.

De plus, si l’écorce terrestre bouge assez, le monolithe noir 1x4x9 pourrait manquer sa cible et tomber à Matignon, ou pire, à l’île de Ré.

Selon certains, le 21 décembre 2012 serait la date de la véritable entrée dans l’Ere du Verseau que personne jusqu’ici, pas même les astrologues c’est dire, n’a pu dater avec certitude. Pourquoi pas ? Surtout si l’on sait que le Verseau est lui-même un concept assez flou.

Je juge la probabilité qu’il se passe un de ces phénomènes à la date, assez faible. Mais, d’un naturel prudent, je prendrai ce jour-là une journée de RTT (au cas peu probable où les 35 heures survivraient au sarkennat), et en attendant je reste l’arme au pied : on ne sait jamais, comme dit ma gardienne en stockant du sucre et des pâtes.

!

http://ludwig.blog2b.net/13201/21+d%E9cembre+2012.html

Commenter cet article