LES DECOUVERTES DES CRANES

Publié le par Camille

La découverte de ce crâne date de 1924, c'est un explorateur anglais : Frédérick Mitchell-Hedges qui découvre ce crâne dans les ruines d'un temple d'une cité maya à Lubaantum, au belize.

"
En 1924, Anna Le Guillon Mitchell-Hedges, alors âgée de 17 ans, se trouvait au Honduras britannique (rebaptisé Belize après la décolonisation) avec son père, qui était un anthropologue réputé.

Ensemble, ils découvrirent une étrange sculpture de cristal de roche en forme de crâne féminin dans les ruines d'une ancienne cité maya, sur le site de Lubaantùn.

Certaines propriétés de ce crâne, attestées des années plus tard par des experts en cristallographie de la société Hewlet-Packard, sont tout à fait étonnantes :

- Il est constitué d'un quartz naturel extrêmement pur et rare : du dioxyde de silicium piézo-électrique anisotrope.
- Les deux parties qui le composent proviennent du même bloc de quartz.
- Il ne porte aucune trace d'usinage ni d'instrument quelconque, même microscopique. Il est donc impossible à dater car le cristal ne vieillit pas.
- Quand il est éclairé par le dessous, la lumière jaillit par ses orbites.
- Quand il est frappé à l'arrière par les rayons du Soleil, un faisceau lumineux intense, susceptible de mettre le feu à la végétation, jaillit des orbites, du nez et de la bouche.
- Sa fabrication manuelle, si elle avait été possible, aurait nécessité au moins 300 années de travail en continu. Avec la technologie moderne au diamant, il aurait fallu plus d'une année, sans toutefois être certain de pouvoir parvenir à un résultat rigoureusement identique"


Apparemment, l'authenticité de cette découverte est très controversée du fait de la grande discrétion de Frédérick Mitchell-Hedges sur cet objet. Il aurait déclaré dans son autobiographie : " J'ai mes raisons pour ne pas révéler comment il parvint en ma possession, il est vieux de 3600 ans et selon la légende, il servait aux prêtres mayas pour accomplir des rites ésotériques." Donc, nous avons là un mystérieux crâne de cristal, apparemment unique en son genre et un explorateur, donc un aventurier, un homme a la recherche de gloire et de fortune et qui refuse catégoriquement de révéler comment il a trouvé cette pièce exceptionnelle. Il est donc assez facile d'imaginer qu'il s'agit d'un faux, que c'est Frédérick Mitchell-Hedges qui a fabriqué de toute pièce toute cette histoire n'est ce pas ? Et que la seule raison d'être de cette soit disant découverte n'est autre que la gloire personnelle de son découvreur. Alors voyons maintenant si un faux crâne de ce genre est facile à réaliser :



Description de l'objet :

En dehors de l'absence des sutures crâniennes, c'est une reproduction quasi parfaite d'un crâne humain féminin. Il pèse 5 kg, Il est composé de deux morceaux, la mâchoire inférieure s'ajustant exactement à la partie supérieure. Les propriétés optiques du crâne : Éclairé par le dessous, la lumière jaillit par les orbites. Frappé à l'arrière par les rayons du soleil, un faisceau lumineux intense (susceptible de mettre le feu) jaillit des orbites, du nez et de la bouche. Je ne sais pas pour vous mais moi j'estime que de telles propriétés de réfraction de la lumière impliquent de très bonnes compétences en physique optique ou alors un magnifique hasard non ? Mais voyons la suite. Certaine de son authenticité, Anna Le guillon Mitchell-Hedges (la fille adoptive de l'explorateur) accepte de confier le crâne à une équipe de scientifiques spécialisés dans la cristallographie de la société Hewlet-Packard.

Après 6 mois de tests, les conclusions tombent :


Il est constitué d'un quartz naturel extrêmement pur, du dioxyde de silicium "piézo-électrique" anisotrope (Grande stabilité physique, chimique et thermique). Il possède une polarité, réagit à la lumière et à l'électricité, directe ou par pression physique, son axe piézo-électrique est vertical et ses propriétés sont différentes dans chaque direction. Ce genre de matériaux est utilisé comme oscillateur ou résonateur, en électronique et en informatique !!! Les deux morceaux sont taillés dans le même bloc de cristal de roche. (Selon son axe de symétrie moléculaire, ce qui lui confère ces étonnantes propriétés optiques). Aucune trace d'instrument, ni marque microscopique quelconque. (On suppose que les sculpteurs ont lentement et méticuleusement poli l'objet à la main avec un mélange de sable de rivière et d'eau, à partir d'un gros bloc anguleux de cristal de roche d'environ 3 fois sa taille. En supposant cela, il aurait fallu plusieurs générations d'ouvriers, l'estimation avancée est de 300 ans !!!)

Sans trace d'usinage, il est impossible de dater sa fabrication (le cristal ne vieillit pas). Avec une technologie moderne au diamant il faudrait un an de travail pour obtenir l'aspect extérieur (avec des traces d'usinage, ce que ce crâne n'a pas !), de plus, concernant les effets prismatiques, leur reproductibilité est encore plus difficile. Un chercheur de l'équipe aurait déclaré : " Ce sacré truc ne devrait même pas exister !" Au vu des résultats d'analyse on peut commencer à se poser des questions non ?



Alors essayons de passer en revue les différentes hypoth��ses : 1. Le crâne est un faux, Anna le sait mais a payée les chercheurs de Hewlet-Packard pour falsifier les résultats : c'est une solution mais elle implique une sacré volonté de la part d'Anna pour laver l'honneur de son père adoptif qui a dû être (je le suppose) sujet aux railleries lors de l'annonce de sa découverte en refusant d'en divulguer l'origine. De plus elle implique également que les chercheurs de la société Hewlet-Packard accepte de se compromettre, eux et leur société, dans une histoire de fraude comme celle-ci, mais après tout c'est possible. 2. Le crâne est un faux, Anna ne le sait pas mais les chercheurs de chez Hewlet-Packard sont des incompétents qui ont complètement foiré les résultats. (Ce ne serait pas la premi��re fois qu'un spécialiste se trompe.) 3. Le crâne est un faux et il n'y a jamais eu d'expertise de la part de Hewlet-Packard : Anna a inventée toute cette histoire de test pour renforcer la crédibilité du crâne et ainsi en tirer un quelconque profit. La liste des hypothèses pour renier cet objet peut se prolonger à l'infini suivant l'imagination du lecteur. Et si nous faisions un gros effort d'imagination et que nous considérions que ce crâne existe réellement, que ses propriétés sont réelles. Dans ce cas, Comment un objet datant de plusieurs milliers d'années a t'il été fabriqué ? Alors qu'il faudrait avoir recours a une technologie "High Tech" pour le réaliser de nos jours (et encore, uniquement, en surface) Est- il vraisemblable que les hommes de cette époque se soit lancés dans un travail à si long terme (300 ans) ? Et surtout pourquoi ? Aussi bien les qualités de ce matériau (quartz naturel extrêmement pur, piézo électrique) que la réalisation de ces propriétés optiques (éclairé parle dessous, la lumière jaillit par ces orbites, Frappé par les rayons du soleil, un faisceau lumineux intense jaillit des orbites) ont nécessité des compétences que les hommes de cette époque n'étaient pas sensés posséder non ? Vous aussi vous aimeriez bien savoir n'est ce pas ? Alors bienvenue dans mon monde.



De plus, ce crâne n'est pas le seul, il existe d'autres crânes de cristal, dont la découverte ou l'acquisition n'est également jamais clairement établie. Nick Nocerino, propriétaire d'un crâne de cristal baptisé "Sha-Na-Ra" a fondé un institut de recherche parapsychologique afin d'étudier leurs propriétés "psy". Jo Ann Parks est détentrice de "Max" un autre crâne et Norma Redo est la propriétaire du crâne à la croix reliquaire. En 1996, tous les trois ont accepté de prêter leur crâne au British Muséum à fin d'expertise. Cinq crânes ont été étudiés, les trois précédemment cités, ainsi que celui du British Muséum et celui du Smithonian Institute. Un gobelet de cristal daté d'au moins 500 ans av. J.C., et un crâne moderne fabriqué en 1993 en Allemagne par Hans-Jürgen Henn ont servi de témoins.

Résultats des expertises :

Le crâne du British Muséum et celui du Smithonian Institute porte des traces d'usinage. Quant au crâne à la croix reliquaire, les dents ont été retouchées ainsi qu'évidemment le trou que les espagnols ont percé pour y introduire la croix. Mais pour les autres crânes c'est le silence total. Les autorités du British Muséum refusent obstinément non seulement de livrer leurs conclusions mais également de dire pourquoi !!! Comment cela ? Un établissement de renom comme le British Muséum refuse de livrer ses conclusions ? Pourtant ils auraient dû être très contents de pouvoir discréditer de tels objets qui vont à l'encontre de tous les dogmes de la science officielle ? A moins que ... Une légende Maya est attachée à ces crânes de cristal prétend que lorsque les treize crânes seront réunis, ils révèleront le secret de la vie. Selon leur tradition, ces crânes leur ont été transmis par les Atlantes qui les tenaient des Initiateurs venus du ciel !!!

Source :
http://perso.orange.fr/passe.present.futur/Articles/crane-cristal.htm

Bon voici les crânes qui ont "surgis" ..mais quels sont ceux qui font partis de la prophétie?


Améthyst :



En néphrite (chine):



En cristal (British museum):



"ET" en quartz fumé :



"Hermès" Quartz laiteux :



"Madre" Quartz fumé :



"Icebod" géode:



"Mahasamatman" quartz fumé :



"Max" cristal clair :



"Mayan" cristal clair :



Celui de Mitchell, cristal pur :



"Marin" améthyste :



Musée de Paris, cristal clair :



"Pounder" cristal naturel :



Celui trouvé en provence :


Citation :
Le treizième Crâne de Cristal


Le crâne de cristal découvert par
Raymond Spinosi en Provence a permis de mettre en lumière l’existence de deux mégapoles intraterrestres sous le sud de la France.

La tradition Maya enseignait que la découverte du treizième crâne de cristal serait à l’origine de grandes révélations touchant le secret même de la Vie.

Lorsqu’à la fin de l’année 2003, Raymond Spinosi découvrit un nouveau crâne de cristal à Blauvac en Provence, il s’aperçut bien vite que cet artefact mystérieux n’était pas simplement une extraordinaire œuvre d’art qu’il eût pu facilement négocier auprès d’un conservateur de musée ou d’un riche collectionneur, mais qu’il lui "parlait", et même, qu’il l’instruisait !

Soma, le Guide de Raymond, qui est aussi son Double cosmique, attribua à ce crâne le nom de "Joculus", tout en lui délivrant un message télépathique selon lequel il s’agissait bien du treizième. Il lui enjoignit en outre de l’emmener et de le mettre à l’abri dans un lieu secret et protégé des convoitises, à l’intérieur des remparts de l’antique cité de Carcassonne, d’où le crâne devait commencer à lui délivrer un enseignement ésotérique.
(Cf. notre page Le XIIIème Crâne de Cristal).

Deux ans et demi plus tard, Joculus est effectivement déjà à l’origine de très grandes révélations.

La première fut la conscientisation du « chemin initiatique des étoiles en Provence ». Cette révélation a généré des travaux énergétiques sur différents sites indiqués à Raymond. Ces sites, en forme d’étoiles à cinq branches, sont au nombre de 17, constituant dans leur tracé la représentation sur Terre de la constellation du Dragon. Les étoiles pentagonales sont figurées par des sommets de montagnes situés à égale distance d’un centre géométrique.
(Cf. notre page Les matrices stellaires provençales).


Quartz fumé :



"Shanara", cristal clair :



"Windsong", cristal clair :



Extrait :

Selon l'interprétation des Navajos, les crânes de cristal avaient été faits par "les Etres Sacrés". Les crânes seraient "comme un modèle, un prototype pour l'ensemble de l'humanité". Ils "renferment l'essence de l'espèce humaine, comme un plan". Il y a un plan pour chaque chose, il y a un autre niveau d'existence qui est invisible à l'oeil nu. Mais c'est à ce niveau que toutes les choses ont été créées pour la première fois. Cette autre dimension contient toutes les dimensions et définitions pour chaque chose, chaque espèce et même pour l'humanité. Dans cette dimension est contenue une information qui est intrinsèquement liée à toutes les espèces. Chaque espèce animale a un prototype qui renferme, dans cette dimension, une informations sur ses caractéristiques organiques et morphologiques. Les biologistes ont donné le nom de "champs" au processus qui se rattache à cette dimension invisible. Chaque espèce animale possède autour d'elle un champ d'information qui n'est pas visible, mais qui est essentiel à toute forme de vie. Les crânes de cristal sont comme ces champs dont parlent les biologistes, mais avec une forme physique. Les crânes sont comme une carte de notre potentiel humain. Ils fixent nos limites, ils définissent ce que nous sommes et ce que nous pouvons devenir. Les crânes renferment le paradigme de nos facultés humaines. Ils déterminent nos limites, pour ce que nous sommes et pour ce que nous serons dans le monde.

Source :
http://memoireatlantide.free.fr/lescristauxaccueil.htm

Un récapitulatif des crânes qui pourraient faire parties de la prophétie :

http://membres.lycos.fr/jaumotte111/crystalchild.htm

Je poste un lien sur une séance de channeling avec l'un des crânes d'un forum connu ONCT :

Commenter cet article