Phénomènes lumineux intenses

Publié le par Camille

Phénomènes lumineux intenses et aveuglants, tantôt sphériques, tantôt ovoïdes se déplaçant soudainement de manière extrêmement rapide, laissant derrière eux des traces de brûlure, perturbant le fonctionnement des appareils électriques et paralysant les témoins, voilà comment sont décrites les observations typiques de « soucoupes volantes ».


2.000 cas sérieux

répertoriés

Les services de gendarmerie et autres organisations de sécurité de tous les pays du monde sont régulièrement saisis de telles apparitions. Au moins 2.000 cas sérieux sont aujourd'hui répertoriés et en partie non expliqués. Ce chiffre déjà impressionnant l'est d'autant plus que de nombreux cas ne sont pas signalés, car les témoins ont peur de paraître ridicules.
Jusque dans les années 70, les apparitions d'Ovnis (objet volant non identifié) faisaient l'objet de comptes rendus réguliers dans la presse et à la télévision, puis les soucoupes volantes ont progressivement glissé vers l'oubli alors que le phénomène restait aussi fréquent. Ce désintérêt public s'est produit à peu près à la période où de nombreux organismes officiels étaient mis en place, un peu partout dans le monde, pour étudier sérieusement le phénomène. Sans doute les deux étaient-ils liés.
Aux Etats-Unis, à l'occasion du fameux crash de Roswell, on parla même de désinformation organisée par les services secrets. Cet événement qui eut lieu en 1947, au Nouveau Mexique, fut enterré jusqu'en 1978 où il fut enfin reconnu comme extraordinaire et inexpliqué.
Il s'agissait de la découverte d'un crash d'Ovni révélant des détails extrêmement troublants tels que des débris de consistance physique inconnue jusqu'alors, répartis sur une très grande superficie. Officiellement annoncée sur le moment comme la banale explosion d'un ballon sonde, les témoins, dont certains étaient parfaitement dignes de foi, avaient été progressivement poussés par les services officiels à reconnaître leur « bévue ».
En France, un rapport non sollicité soumis en juillet 1999 au gouvernement français par un groupe de hautes personnalités civiles et militaires, le Cometa, s'intitule : « Les Ovnis et la Défense. A quoi doit-on se préparer ? »
Il se base sur de nombreux cas sérieux enregistrés dans le monde depuis des années. Après avoir fait le point des connaissances, il affirme en conclusion, que la réalité physique des Ovnis, sous le contrôle d'êtres intelligents, est « quasi certaine ». Mais on ne parle pas encore d'extraterrestres !
Aux Etats-Unis, les médias et les sondages montrent à nouveau un net intérêt et une préoccupation marquée du public, mais la position officielle de l'armée de l'air demeure, soit la négation, soit de dire qu'il n'y a pas de menace de la sécurité nationale.


Des informations cachées
au public

En réalité, les quelques documents publiés ces derniers mois, en application de la loi sur la liberté de l'information, racontent une tout autre histoire : l'étude des Ovnis est poursuivie par les militaires et les services de renseignements qui disposent d'informations cachées au public et de technologies ultra secrètes notamment en matière de propulsion de véhicules spatiaux.
Il se pourrait que sous la pression de l'opinion publique, les soucoupes volantes fassent à nouveau parler d'elles dans les prochaines années.

 
Manifestation à Washington, en 1995. Les pancartes disent : « Les Ovnis existent et le gouvernement le sait ! » et « Dites la vérité sur Roswell ». (Photo d'archives AFP)



Source: http://emjo.free.fr/Telegramme091202.htm


MANIFESTATION AVEC L'AUTORISATION DE LA POLICE. Samedi 17 Mai 2003 à 15h00 Place Félix Baret 13006 Marseille devant la Préfecture des Bouches du Rhône a eu lieu un rassemblement pour le Droit de Savoir et contre la Désinformation sur le problème des OVNIS. Il ya un an, s'était déroulé le même rassemblement à Paris avec une vingtaine de personnes. Quand aux Etats-Unis, de tels rassemblements se déroulent chaque année à Washington devant la Maison Blanche. Ont participé au Rassemblement de Marseille, le rassemblement ufologique qui est organisateur, le CERPA de Marseille, l'association DONQUICHOTTE, I.N.H Evidence de Marseille et U.H.N de cette même ville. Radios, photographes, journalistes n'ont pas manqué d'être présents et de couvrir l'évènement.








Publié dans UFOLOGIE

Commenter cet article