grandes manipulations suite

Publié le par Camille

26.01.2007
Les biocarburants de la faim
Alors que d'autres solutions existent, ce sont les biocarburants qui sont le plus mis en avant par les industriels, les médias et les gouvernements, comme alternative au pétrole. Une part croissante des terres agricoles va donc être utilisée pour produire de l'éthanol plutôt que de la nourriture. Il en résultera une envolée des prix de l'alimentation. Et en réalité, cela a déjà commencé.
Cette hausse va être amplifiée par la spéculation. Après les matières premières et l'immobilier, les fonds spéculatifs visent désormais les denrées alimentaires, en commençant par les céréales qui servent à produire des biocarburants.
Le cours du maïs, utilisé pour produire l'éthanol, a atteint son plus haut niveau depuis 10 ans à la bourse de Chicago. Par effet d'entraînement, cette hausse va se propager aux autres prix agricoles.
Pour certains économistes, cette ruée des fonds d'investissement sur les produits agricoles influence déjà le prix du marché au quotidien. S'ils ont raison, le cours des denrées agricoles n'a pas fini de flamber. Dans la foulée, le prix du bétail (nourri avec du mais) devrait suivre, préviennent déjà les experts de la Deutsche Bank.
Demain, les pauvres et les classes moyennes appauvries par la hausse des prix et la précarité n'auront plus les moyens de se nourrir convenablement, et auront encore moins les moyens de posséder une voiture. Ce luxe sera réservé aus plus riches, à ceux qui tirent profit de la mondialisation et du nouvel esclavage. Et leurs voitures utiliseront comme carburant la nourriture dont les pauvres seront privés.
 
 Pétition contre les biocarburants
 et pour un moratoire sur leur commercialisation
 
 
03.06.2007
Agriculture de la mort
Les produits chimiques utilisés massivement par l'agriculture industrielle sont en train de réduire dangereusement la concentration des micro-organismes dans les sols. Or ces micro-organismes sont indispensables au développement des plantes. La conséquence de cette stérilisation des terres, c'est la baisse des rendements agricoles, actuellement compensée par l'augmentation des doses de produits chimiques. Cette fuite en avant ne sera plus possible lorsque les sols seront complètement épuisés. La conséquence sera une baisse de la production agricole qui conjuguée à d'autres facteurs (biocarburants, réchauffement, peak oil, surpopulation), provoquera bientôt l'envolée des prix de l'alimentation.
 
 
27.04.2007
2 milliards de personnes menacées de famine par le réchauffement climatique
Le réchauffement climatique va provoquer des sécheresses qui vont réduire fortement les rendements agricoles. Le réchauffement augmente l'évaporation par les feuilles des plantes, et donc leur besoin en eau, au moment où celle-ci va devenir plus rare. Dans le même temps, l'urbanisation réduit les surfaces cultivées. La production va donc baisser, pendant que la population mondiale va continuer d'augmenter.
Le déséquilibre entre l'offre et la demande va provoquer une envolée des prix alimentaires, accentuée par l'utilisation croissante des terres pour produire des biocarburants.
On estime à 2 milliards le nombre de personnes qui seront touchées par "l'insécurité alimentaire" dans les prochaines décennies.
 
 
17.01.2007
OGM: asservissement des agriculteurs et destruction de la nature
Un reportage édifiant diffusé par Arte sur les conséquences de la culture d'OGM en Argentine... 

  
25.01.2007
"Un autre monde est possible"
Un extrait du film de Keny Arkana sur la mondialisation, les privatisations à marche forcée, et la marchandisation générale. Un film qui montre à quel point les mêmes politiques sont appliquées dans tous les pays, causant partout les mêmes dégats avec la complicité des gouvernements.

 
01.03.2007
De plus en plus d'Américains basculent dans la pauvreté
Aux Etats-Unis, le pays qui sert de modèle à Nicolas Sarkozy, le fossé entre les riches et les pauvres est de plus en plus large et le nombre de personnes ayant basculé dans l'extrême pauvreté n'a jamais été aussi élevé depuis 30 ans. C'est ce que révèle une étude américaine, la McClatchy Newspapers analysis, basée sur le dernier recensement datant de 2005. Près de 16 millions d'Américains vivent dans "une pauvreté profonde et sévère", avec un revenu de moins de 9.900 dollars par an pour un couple avec deux enfants.
L'étude a constaté que le nombre d'Américains très pauvres (dont le revenu est inférieur à 5.000 dollars par an) a augmenté de 26% de 2000 à 2005. L'explosion des chiffres de la pauvreté aux Etats-Unis intervient dans un contexte de forte croissance économique du pays ."La productivité du travail a augmenté en flèche depuis la courte récession de 2001 mais la croissance des salaires et des emplois est restée à la traîne. En outre, la part du revenu national consacrée aux bénéfices des entreprises a écrasé celle qui était destinée aux salaires", ajoute l'étude. "Cela permet de comprendre pourquoi le revenu moyen d'un ménage d'actifs a chuté sans arrêt depuis cinq ans".
source: L'Expansion

 
29.01.2008
Subprime: 6 millions d'Américains jetés à la rue
Plus de 1,3 million de foyers américains ont perdu - ou étaient sur le point de perdre - leur logement en 2007, faute d'avoir pu rembourser des emprunts souvent devenus plus chers que le prix de leur logement.
Plus de 1% des ménages américains ont déjà été explusés après saisie de leur logement. Le nombre de logements saisis a augmenté de 79% sur un an, et le phénomène s'est encore accéléré en décembre, et cela risque de continuer encore un ou deux ans selon les experts financiers. Au total, 6 millions d'Américains risquent de se retrouver à la rue, du jamais vu depuis la grande dépression de 1929.
La multiplication des saisies a transformé certaines banlieues américaines en quartiers fantômes vidés de leurs habitants. Ce ne sont pas que les propriétaires qui doivent partir, mais aussi les locataires quand le propriétaire est saisi.
Depuis 2001, la spéculation immobilière a battu tous les records, obligeant à s'endetter lourdement pour acheter un logement. Un salaire ordinaire était devenu insuffisant pour qu'une demande de prêt classique soit accepté par les banques. Beaucoup ont été obligés de recourrir aux fameux "subprime", des prêts accordés sans salaire important en garantie, mais avec des taux d'intérêts très élevés en contrepartie, pour compenser le "risque" plus grand pris par les banques. Avec la hausse des prix des produits de base combinée à la stagnation des salaires et la hausse des taux d'intérêt (aux Etats-Unis, la plupart des emprunts sont à taux variable, indexés sur les taux de la FED), beaucoup d'Américains se sont retrouvés étranglés, incapables de payer leurs mensualités qui s'ajoutaient aux crédits contractés par ailleurs. (Ces dernières années, les classes moyennes ont massivement eu recours au crédit pour pouvoir continuer à satisfaire leur frénésie de consommation, s'endettant en moyenne à 110% de leur revenu annuel).

 
03.05.2007
Bilderberg 2007
Réunion du gouvernement mondial à Istambul
La réunion 2007 du Groupe de Bilderberg (le gouvernement mondial occulte) a rassemblé l'élite de la politique, de la finance, de l'économie et des médias à Istanbul du 31 mai au 3 Juin au palace Ritz-Carlton.
Comme d'habitude, les médias ne vous diront pas un mot sur cette réunion. Et comme d'habitude encore, la réunion du G8 aura lieu une semaine plus tard, pour appliquer les décisions qui auront été prises à la réunion du Bilderberg.
Le choix d'Istambul marque l'importance que les "Maitres du Monde" accordent à l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne. Cela traduit aussi l'imminence de cette entrée.
 

Publié dans MANIPULATIONS

Commenter cet article